Parcs nationaux des montagnes – Plans directeurs

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Joignez-vous à la discussion! Du 14 avril au 7 juillet, vous êtes invités à nous faire part de vos commentaires sur l’ébauche des plans directeurs des parcs nationaux Banff, Jasper, Kootenay et Yoho ainsi que des parcs nationaux des Glaciers, du Mont-Revelstoke et des Lacs-Waterton.

Tous les Canadiens sont invités à exprimer leur point de vue sur les plans directeurs. Les résultats des consultations publiques serviront à mettre au point les plans directeurs, qui seront ensuite approuvés et déposés au Parlement. Ces plans contribueront à définir l’orientation générale de la gestion des parcs pour les dix prochaines années.

Les commentaires des partenaires autochtones, des intervenants et du public recueillis au cours de la première phase des consultations publiques en 2019 ont alimenté l’élaboration de la première version des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes. La coordination entre les différents parcs des montagnes témoigne de l’engagement de Parcs Canada à l’égard des principales priorités et d’une approche à l’échelle du paysage. Voici certains thèmes et priorités communs ciblés dans l’ébauche des plans directeurs :

  • La conservation du patrimoine naturel et culturel pour les générations à venir
  • Les expériences authentiques adaptées au territoire
  • Le renforcement des relations avec les Autochtones
  • L’établissement de liens avec la population canadienne
  • La gestion de l’aménagement
  • La connectivité régionale et les paysages
  • Le changement climatique et la gestion adaptative

Le plan directeur de chaque parc s’appuie sur ces thèmes et comporte une orientation propre à chaque parc.

Plans directeurs provisoires des parcs nationaux de montagnes – Stratégies communes
Protection du patrimoine naturel et culturel pour les générations futures

La protection des ressources naturelles et culturelles ainsi que des paysages des parcs constitue la raison de base de leur existence, et leur gestion est axée sur la préservation et la restauration de l’intégrité écologique. L’approche de Parcs Canada en matière de conservation de ces aspects importants sera fondée sur la compréhension et le respect de l’importance des lieux ainsi que des valeurs naturelles et culturelles qui y sont associées. Compte tenu des incertitudes qui existent, Parcs Canada axera ses initiatives de gestion, de conservation et de remise en état des écosystèmes sur les meilleures données scientifiques accessibles et sur le savoir autochtone afin d’adopter une démarche adaptative prudente qui tiendra compte de l’évolution des politiques et des pratiques de gestion en fonction de la surveillance des résultats.

Expériences authentiques adaptées au territoire

Les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux offrent aux Canadiens et aux Canadiennes des occasions exceptionnelles de développer un sentiment d’attachement au patrimoine naturel et culturel. Ils offrent aux visiteurs une chance incomparable, celle de s’imprégner de nature, d’histoire et de cultures diverses tout en étant entourés d’étendues sauvages et de paysages de montagnes. Parcs Canada a pour mandat de préserver l’authenticité et la qualité de cette expérience tout en veillant à ce que les visiteurs en comprennent le caractère exceptionnel. Les possibilités offertes se caractériseront par la durabilité et la sensibilité aux attentes et aux besoins divers des visiteurs. Les activités et les communications seront conçues de manière à faire mieux connaître les ressources naturelles et culturelles ainsi qu’à en favoriser l’intendance, tout en encourageant chaque visiteur à partager la responsabilité de la protection de ces trésors patrimoniaux.

Consolidation des relations avec les Autochtones

Le gouvernement du Canada s’est engagé à approfondir et à consolider ses relations avec les peuples autochtones. Ainsi, bon nombre de lieux patrimoniaux relevant de Parcs Canada sont gérés par des organes de gestion conjointe ou des conseils consultatifs auxquels siègent des représentants des collectivités autochtones locales. Ces structures reconnaissent les responsabilités et les rôles importants et permanents des peuples autochtones en tant que gardiens des lieux patrimoniaux. Grâce à des approches fondées sur des relations renouvelées, le respect et la coopération, on continuera de reconnaître les liens entre les Autochtones et les parcs nationaux des montagnes, et de travailler avec les partenaires autochtones pour favoriser la réalisation des priorités d’intérêt mutuel.

Gestion de l’aménagement

L’intégrité écologique est la priorité absolue guidant la gestion des parcs, y compris la gestion de l’aménagement. Parcs Canada adopte une approche transparente et uniforme, et continue de respecter les limites, le zonage et les modalités régissant la réserve intégrale désignée. Tous les projets d’aménagement envisagés doivent s’inscrire de façon manifeste dans la vision et les objectifs de chaque parc, tels qu’ils sont décrits dans le plan directeur. Les projets d’aménagement aident les visiteurs à mieux connaître les espaces naturels et historiques, et à s’en rapprocher, ils ont pour but de protéger, dans l’intérêt des générations futures, les qualités qui donnent à ces lieux patrimoniaux leur caractère distinctif.

Connectivité régionale et paysages

Les parcs nationaux des montagnes doivent contribuer à la protection du paysage au Canada grâce à l’établissement de liens écologiques et sociaux avec les terres avoisinantes. De nombreux aspects de la gestion des parcs, comme la remise en état des écosystèmes, la préparation aux situations d’urgence, l’atténuation du changement climatique, l’adaptation au changement climatique, les couloirs fauniques et le tourisme, touchent à une vaste région à l’intérieur et au-delà des limites des parcs. Parcs Canada s’efforcera de poursuivre et de développer la collaboration régionale afin de mieux surveiller, comprendre et traiter ces aspects ainsi que d’autres enjeux à l’échelle du paysage.

Changement climatique et gestion adaptative

Les parcs nationaux des montagnes ont pour mission de protéger des exemples représentatifs de caractéristiques particulières du patrimoine naturel du Canada. Ils englobent des ressources naturelles, des ressources culturelles et des paysages qui figurent parmi les plus importants au pays et qui subissent déjà les effets du changement climatique. Ainsi, ces parcs offrent d’excellentes possibilités de contribuer à une connaissance approfondie du changement climatique et de ses effets à long terme. Parcs Canada s’engage à protéger les écosystèmes des parcs dans l’intérêt des générations futures en faisant preuve de leadership dans l’exercice d’activités durables et dans la gestion adaptative en réponse aux effets du changement climatique. Les parcs nationaux des montagnes continueront de collaborer avec d’autres entités afin d’étudier et de surveiller le changement climatique ainsi que de sensibiliser le public à ses impacts.

Plans directeurs de Parcs Canada
  • Les plans directeurs des parcs, documents exigés aux termes de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, orientent la gestion des lieux patrimoniaux administrés par Parcs Canada.
  • Les plans directeurs des parcs nationaux du Canada sont soumis à un examen selon un cycle prédéterminé afin de garantir la continuité et la pertinence. Les examens des plans directeurs donnent à Parcs Canada l’occasion de faire fond sur les points forts des plans antérieurs, de consulter les Canadiens pour connaître leurs intérêts et leurs priorités à l’égard des parcs nationaux et d’élaborer une nouvelle orientation (au besoin) pour concrétiser la vision future souhaitée pour le parc.
  • L’ébauche des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes s’appuie sur les réussites des plans précédents et les principes d’ouverture et de transparence ainsi que sur la rétroaction des participants lors de la première phase de consultation des Autochtones et du public. En outre, elle tient compte d’une participation significative des intervenants tout au long du processus.
Planification de la gestion QFP
Qu’est ce qu’un plan directeur?

Parcs Canada gère des endroits qui font la fierté de l’ensemble des Canadiens. Ces endroits sont ce que le Canada a de mieux à offrir et racontent qui nous sommes, notamment les histoires, les cultures et les contributions des peuples autochtones.

Le plan directeur d’un parc oriente la prise de décisions et de mesures pour gérer chaque lieu patrimonial et tient lieu de principal document de reddition de comptes. Il est établi conformément aux exigences juridiques et politiques en vigueur et reflète les intérêts et les points de vue des Canadiens à l’égard de la gestion des lieux patrimoniaux.

Les plans directeurs sont des documents stratégiques fondés sur une vision à long terme et énoncent une orientation claire pour une période de dix ans, ainsi que des objectifs et des mesures qui permettront d’atteindre les résultats escomptés.

Comment les plans directeurs sont ils élaborés?

Les plans directeurs sont élaborés dans le cadre de vastes consultations et efforts avec une diversité de personnes et d'organismes, notamment des peuples autochtones, d’autres partenaires, des intervenants clés, des collectivités locales et des visiteurs.

Parcs Canada veille à ce que les décisions en matière de gestion et de production de rapports soient prises de manière ouverte et transparente, reflètent une saine gestion financière, contribuent à la réalisation des priorités du gouvernement du Canada et de l’Agence Parcs Canada, et soient axées sur les résultats, afin qu’il soit possible de les évaluer et d’en tirer parti pour prendre de bonnes décisions dans l’avenir.

La mise à jour d’un plan directeur comprend une évaluation de l’état du parc et une définition de la portée du plan et vise à déterminer les principaux défis et les enjeux des dix prochaines années, en incluant les peuples autochtones et le grand public dans le processus. Un plan provisoire est rédigé et peut faire l’objet d’un nouvel examen et de commentaires de la part des peuples autochtones et du grand public, ainsi que d’une évaluation environnementale stratégique. Par la suite, la dernière main est mise au plan, qui sera approuvé par le ministre, déposé au Parlement et mis en œuvre.

Quel est le rôle des peuples autochtones et du public dans le processus d’élaboration des plans directeurs?

Parcs Canada accorde une grande valeur à la tenue de consultations importantes et ouvertes à tous et tient à ce que les peuples autochtones, les partenaires, les intervenants et le public puissent participer à l’établissement de l’orientation de gestion de Parcs Canada.

La version provisoire des plans directeurs reflète une participation significative des intervenants et tient compte des commentaires recueillis durant la phase initiale des consultations auprès des peuples autochtones et du grand public ainsi que du succès des plans antérieurs. Les plans directeurs s’appuient sur les principes d’ouverture et de transparence, ont fait l’objet d’un examen minutieux et tiennent compte des commentaires recueillis dans le cadre des examens des activités.

Grâce à la consultation des Autochtones, ceux ci sont plus à même de participer à tous les aspects de la gestion des parcs. Parcs Canada consulte les peuples autochtones qui sont susceptibles d’être touchés ou concernés par les décisions ou les activités découlant de la gestion du parc. L’Agence collabore avec des groupes autochtones de tout le pays; ces partenariats visent à préserver le patrimoine naturel et culturel du Canada ainsi qu’à raconter l’histoire de ces lieux très spéciaux.

Quels sont les thèmes abordés dans les ébauches des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes?

Les plans directeurs présentent une vision du parc dans sa situation optimale. Ils décrivent les stratégies clés à mettre en œuvre pour que cette vision puisse se concrétiser ainsi que les objectifs de gestion à atteindre dans les cinq à dix prochaines années. Chaque objectif est assorti de cibles qui décrivent les moyens de mesurer les résultats tout au long de la période visée par le plan. Les plans décrivent également plusieurs secteurs géographiques particuliers et illustrent la façon d’y appliquer les stratégies et d’y atteindre les objectifs. Ils comportent un plan de zonage établissant l’utilisation des terres et un résumé de toute modification apportée au zonage depuis l’approbation des plans directeurs en 2010. En dernier lieu, un résumé de l’évaluation environnementale stratégique donne un aperçu des effets cumulatifs possibles découlant du plan directeur et d’autres facteurs tels que le changement climatique.

Comment puis-je participer?

Un élément important de l’élaboration d’un plan directeur consiste à comprendre les points de vue et les aspirations des nations autochtones, des principaux intervenants et de la population canadienne. La mobilisation du public est la seule méthode permettant à Parcs Canada de veiller à ce que l’orientation future des parcs nationaux des montagnes reflète les points de vue et les aspirations de ceux et celles pour le compte de qui ils sont gérés.

Pendant 12 semaines (du 14 avril au 7 juillet), Parcs Canada invite les nations autochtones, les intervenants et les Canadiens à donner leur avis sur l’ébauche des plans directeurs de tous les parcs nationaux des montagnes. Consultez les outils sur les pages de chaque parc pour examiner le contenu et formuler des commentaires.

Qu’adviendra-t-il de mes commentaires?

Après la première phase des consultations publiques (printemps 2019), Parcs Canada a examiné tous les commentaires et préparé un rapport Ce que nous avons entendu. Les renseignements recueillis au cours de la deuxième phase des consultations sur l’ébauche des plans directeurs seront examinés, analysés et pris en compte dans la rédaction de la version définitive des plans directeurs qui seront déposés au Parlement.

Un document décrivant ce que nous avons entendu au cours de cette deuxième phase sera rédigé et publié sur les sites Web de Parcs Canada. Le rapport présentera un résumé des commentaires du public et indiquera en quoi ceux-ci ont contribué à l’élaboration de la version définitive des plans directeurs.

Joignez-vous à la discussion! Du 14 avril au 7 juillet, vous êtes invités à nous faire part de vos commentaires sur l’ébauche des plans directeurs des parcs nationaux Banff, Jasper, Kootenay et Yoho ainsi que des parcs nationaux des Glaciers, du Mont-Revelstoke et des Lacs-Waterton.

Tous les Canadiens sont invités à exprimer leur point de vue sur les plans directeurs. Les résultats des consultations publiques serviront à mettre au point les plans directeurs, qui seront ensuite approuvés et déposés au Parlement. Ces plans contribueront à définir l’orientation générale de la gestion des parcs pour les dix prochaines années.

Les commentaires des partenaires autochtones, des intervenants et du public recueillis au cours de la première phase des consultations publiques en 2019 ont alimenté l’élaboration de la première version des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes. La coordination entre les différents parcs des montagnes témoigne de l’engagement de Parcs Canada à l’égard des principales priorités et d’une approche à l’échelle du paysage. Voici certains thèmes et priorités communs ciblés dans l’ébauche des plans directeurs :

  • La conservation du patrimoine naturel et culturel pour les générations à venir
  • Les expériences authentiques adaptées au territoire
  • Le renforcement des relations avec les Autochtones
  • L’établissement de liens avec la population canadienne
  • La gestion de l’aménagement
  • La connectivité régionale et les paysages
  • Le changement climatique et la gestion adaptative

Le plan directeur de chaque parc s’appuie sur ces thèmes et comporte une orientation propre à chaque parc.

Plans directeurs provisoires des parcs nationaux de montagnes – Stratégies communes
Protection du patrimoine naturel et culturel pour les générations futures

La protection des ressources naturelles et culturelles ainsi que des paysages des parcs constitue la raison de base de leur existence, et leur gestion est axée sur la préservation et la restauration de l’intégrité écologique. L’approche de Parcs Canada en matière de conservation de ces aspects importants sera fondée sur la compréhension et le respect de l’importance des lieux ainsi que des valeurs naturelles et culturelles qui y sont associées. Compte tenu des incertitudes qui existent, Parcs Canada axera ses initiatives de gestion, de conservation et de remise en état des écosystèmes sur les meilleures données scientifiques accessibles et sur le savoir autochtone afin d’adopter une démarche adaptative prudente qui tiendra compte de l’évolution des politiques et des pratiques de gestion en fonction de la surveillance des résultats.

Expériences authentiques adaptées au territoire

Les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux offrent aux Canadiens et aux Canadiennes des occasions exceptionnelles de développer un sentiment d’attachement au patrimoine naturel et culturel. Ils offrent aux visiteurs une chance incomparable, celle de s’imprégner de nature, d’histoire et de cultures diverses tout en étant entourés d’étendues sauvages et de paysages de montagnes. Parcs Canada a pour mandat de préserver l’authenticité et la qualité de cette expérience tout en veillant à ce que les visiteurs en comprennent le caractère exceptionnel. Les possibilités offertes se caractériseront par la durabilité et la sensibilité aux attentes et aux besoins divers des visiteurs. Les activités et les communications seront conçues de manière à faire mieux connaître les ressources naturelles et culturelles ainsi qu’à en favoriser l’intendance, tout en encourageant chaque visiteur à partager la responsabilité de la protection de ces trésors patrimoniaux.

Consolidation des relations avec les Autochtones

Le gouvernement du Canada s’est engagé à approfondir et à consolider ses relations avec les peuples autochtones. Ainsi, bon nombre de lieux patrimoniaux relevant de Parcs Canada sont gérés par des organes de gestion conjointe ou des conseils consultatifs auxquels siègent des représentants des collectivités autochtones locales. Ces structures reconnaissent les responsabilités et les rôles importants et permanents des peuples autochtones en tant que gardiens des lieux patrimoniaux. Grâce à des approches fondées sur des relations renouvelées, le respect et la coopération, on continuera de reconnaître les liens entre les Autochtones et les parcs nationaux des montagnes, et de travailler avec les partenaires autochtones pour favoriser la réalisation des priorités d’intérêt mutuel.

Gestion de l’aménagement

L’intégrité écologique est la priorité absolue guidant la gestion des parcs, y compris la gestion de l’aménagement. Parcs Canada adopte une approche transparente et uniforme, et continue de respecter les limites, le zonage et les modalités régissant la réserve intégrale désignée. Tous les projets d’aménagement envisagés doivent s’inscrire de façon manifeste dans la vision et les objectifs de chaque parc, tels qu’ils sont décrits dans le plan directeur. Les projets d’aménagement aident les visiteurs à mieux connaître les espaces naturels et historiques, et à s’en rapprocher, ils ont pour but de protéger, dans l’intérêt des générations futures, les qualités qui donnent à ces lieux patrimoniaux leur caractère distinctif.

Connectivité régionale et paysages

Les parcs nationaux des montagnes doivent contribuer à la protection du paysage au Canada grâce à l’établissement de liens écologiques et sociaux avec les terres avoisinantes. De nombreux aspects de la gestion des parcs, comme la remise en état des écosystèmes, la préparation aux situations d’urgence, l’atténuation du changement climatique, l’adaptation au changement climatique, les couloirs fauniques et le tourisme, touchent à une vaste région à l’intérieur et au-delà des limites des parcs. Parcs Canada s’efforcera de poursuivre et de développer la collaboration régionale afin de mieux surveiller, comprendre et traiter ces aspects ainsi que d’autres enjeux à l’échelle du paysage.

Changement climatique et gestion adaptative

Les parcs nationaux des montagnes ont pour mission de protéger des exemples représentatifs de caractéristiques particulières du patrimoine naturel du Canada. Ils englobent des ressources naturelles, des ressources culturelles et des paysages qui figurent parmi les plus importants au pays et qui subissent déjà les effets du changement climatique. Ainsi, ces parcs offrent d’excellentes possibilités de contribuer à une connaissance approfondie du changement climatique et de ses effets à long terme. Parcs Canada s’engage à protéger les écosystèmes des parcs dans l’intérêt des générations futures en faisant preuve de leadership dans l’exercice d’activités durables et dans la gestion adaptative en réponse aux effets du changement climatique. Les parcs nationaux des montagnes continueront de collaborer avec d’autres entités afin d’étudier et de surveiller le changement climatique ainsi que de sensibiliser le public à ses impacts.

Plans directeurs de Parcs Canada
  • Les plans directeurs des parcs, documents exigés aux termes de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, orientent la gestion des lieux patrimoniaux administrés par Parcs Canada.
  • Les plans directeurs des parcs nationaux du Canada sont soumis à un examen selon un cycle prédéterminé afin de garantir la continuité et la pertinence. Les examens des plans directeurs donnent à Parcs Canada l’occasion de faire fond sur les points forts des plans antérieurs, de consulter les Canadiens pour connaître leurs intérêts et leurs priorités à l’égard des parcs nationaux et d’élaborer une nouvelle orientation (au besoin) pour concrétiser la vision future souhaitée pour le parc.
  • L’ébauche des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes s’appuie sur les réussites des plans précédents et les principes d’ouverture et de transparence ainsi que sur la rétroaction des participants lors de la première phase de consultation des Autochtones et du public. En outre, elle tient compte d’une participation significative des intervenants tout au long du processus.
Planification de la gestion QFP
Qu’est ce qu’un plan directeur?

Parcs Canada gère des endroits qui font la fierté de l’ensemble des Canadiens. Ces endroits sont ce que le Canada a de mieux à offrir et racontent qui nous sommes, notamment les histoires, les cultures et les contributions des peuples autochtones.

Le plan directeur d’un parc oriente la prise de décisions et de mesures pour gérer chaque lieu patrimonial et tient lieu de principal document de reddition de comptes. Il est établi conformément aux exigences juridiques et politiques en vigueur et reflète les intérêts et les points de vue des Canadiens à l’égard de la gestion des lieux patrimoniaux.

Les plans directeurs sont des documents stratégiques fondés sur une vision à long terme et énoncent une orientation claire pour une période de dix ans, ainsi que des objectifs et des mesures qui permettront d’atteindre les résultats escomptés.

Comment les plans directeurs sont ils élaborés?

Les plans directeurs sont élaborés dans le cadre de vastes consultations et efforts avec une diversité de personnes et d'organismes, notamment des peuples autochtones, d’autres partenaires, des intervenants clés, des collectivités locales et des visiteurs.

Parcs Canada veille à ce que les décisions en matière de gestion et de production de rapports soient prises de manière ouverte et transparente, reflètent une saine gestion financière, contribuent à la réalisation des priorités du gouvernement du Canada et de l’Agence Parcs Canada, et soient axées sur les résultats, afin qu’il soit possible de les évaluer et d’en tirer parti pour prendre de bonnes décisions dans l’avenir.

La mise à jour d’un plan directeur comprend une évaluation de l’état du parc et une définition de la portée du plan et vise à déterminer les principaux défis et les enjeux des dix prochaines années, en incluant les peuples autochtones et le grand public dans le processus. Un plan provisoire est rédigé et peut faire l’objet d’un nouvel examen et de commentaires de la part des peuples autochtones et du grand public, ainsi que d’une évaluation environnementale stratégique. Par la suite, la dernière main est mise au plan, qui sera approuvé par le ministre, déposé au Parlement et mis en œuvre.

Quel est le rôle des peuples autochtones et du public dans le processus d’élaboration des plans directeurs?

Parcs Canada accorde une grande valeur à la tenue de consultations importantes et ouvertes à tous et tient à ce que les peuples autochtones, les partenaires, les intervenants et le public puissent participer à l’établissement de l’orientation de gestion de Parcs Canada.

La version provisoire des plans directeurs reflète une participation significative des intervenants et tient compte des commentaires recueillis durant la phase initiale des consultations auprès des peuples autochtones et du grand public ainsi que du succès des plans antérieurs. Les plans directeurs s’appuient sur les principes d’ouverture et de transparence, ont fait l’objet d’un examen minutieux et tiennent compte des commentaires recueillis dans le cadre des examens des activités.

Grâce à la consultation des Autochtones, ceux ci sont plus à même de participer à tous les aspects de la gestion des parcs. Parcs Canada consulte les peuples autochtones qui sont susceptibles d’être touchés ou concernés par les décisions ou les activités découlant de la gestion du parc. L’Agence collabore avec des groupes autochtones de tout le pays; ces partenariats visent à préserver le patrimoine naturel et culturel du Canada ainsi qu’à raconter l’histoire de ces lieux très spéciaux.

Quels sont les thèmes abordés dans les ébauches des plans directeurs des parcs nationaux des montagnes?

Les plans directeurs présentent une vision du parc dans sa situation optimale. Ils décrivent les stratégies clés à mettre en œuvre pour que cette vision puisse se concrétiser ainsi que les objectifs de gestion à atteindre dans les cinq à dix prochaines années. Chaque objectif est assorti de cibles qui décrivent les moyens de mesurer les résultats tout au long de la période visée par le plan. Les plans décrivent également plusieurs secteurs géographiques particuliers et illustrent la façon d’y appliquer les stratégies et d’y atteindre les objectifs. Ils comportent un plan de zonage établissant l’utilisation des terres et un résumé de toute modification apportée au zonage depuis l’approbation des plans directeurs en 2010. En dernier lieu, un résumé de l’évaluation environnementale stratégique donne un aperçu des effets cumulatifs possibles découlant du plan directeur et d’autres facteurs tels que le changement climatique.

Comment puis-je participer?

Un élément important de l’élaboration d’un plan directeur consiste à comprendre les points de vue et les aspirations des nations autochtones, des principaux intervenants et de la population canadienne. La mobilisation du public est la seule méthode permettant à Parcs Canada de veiller à ce que l’orientation future des parcs nationaux des montagnes reflète les points de vue et les aspirations de ceux et celles pour le compte de qui ils sont gérés.

Pendant 12 semaines (du 14 avril au 7 juillet), Parcs Canada invite les nations autochtones, les intervenants et les Canadiens à donner leur avis sur l’ébauche des plans directeurs de tous les parcs nationaux des montagnes. Consultez les outils sur les pages de chaque parc pour examiner le contenu et formuler des commentaires.

Qu’adviendra-t-il de mes commentaires?

Après la première phase des consultations publiques (printemps 2019), Parcs Canada a examiné tous les commentaires et préparé un rapport Ce que nous avons entendu. Les renseignements recueillis au cours de la deuxième phase des consultations sur l’ébauche des plans directeurs seront examinés, analysés et pris en compte dans la rédaction de la version définitive des plans directeurs qui seront déposés au Parlement.

Un document décrivant ce que nous avons entendu au cours de cette deuxième phase sera rédigé et publié sur les sites Web de Parcs Canada. Le rapport présentera un résumé des commentaires du public et indiquera en quoi ceux-ci ont contribué à l’élaboration de la version définitive des plans directeurs.